Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Apr

29 avril 1774: le Roi Louis XV est porteur de la variole

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Santé

29 avril 1774: le Roi Louis XV est porteur de la variole

le Roi Louis XV est porteur de la variole.

On écarte la famille royale pour éviter tout risque de contagion.

Matin

Scène grandiose

l'autocrate le plus puissant de la chrétienté doit faire pénitence devant la foule rassemblée de ses sujets

Les gardes se tiennent tout le long de l'escalier du palais; les suisses forment la haie de la chapelle à la chambre du mourant: les tambours résonnent sourdement lorsque le haut clergé fait solennellement son entrée, sous le baldaquin, avec le ciboire

Derrière l'archevêque et sa suite s'avancent, tenant chacun un cierge allumé à la main, le dauphin, ses deux frères, les princes et les princesses; ils accompagnent jusqu'à la porte du Roi le Saint Sacrement

Sur le seuil, ils s'arrêtent et tombent à genoux

Seules les filles du Roi et les princes non héréditaires entrent avec le haut clergé dans la chambre du mourant

Dans un silence absolu on entend le cardinal prononcer une allocution à voix basse; on le voit, par la porte ouverte, donner la communion

Puis (minute frémissante de pieuse surprise) il s'approche du vestibule et dit en élevant la voix à toute la cour réunie:

"Messieurs, le Roi ma charge de vous dire qu'il demande pardon à Dieu de l'avoir offensé et du scandale qu'il a donné à son peuple; que si Dieu lui rend la santé, il s'occupera de faire pénitence, du soutien de la religion et du soulagement de ses peuple"

On entend venant du lit, un léger gémissement

Mais seuls ceux qui sont tout prêt perçoivent distinctement ce que murmure le moribond:

"J'aurais voulu avoir la force de le dire moi-même"

Ce qui suit n'est plus qu'éprouvante

Ce n'est pas un homme qui se meurt, c'est un corps, noir et boursouflé, qui se décompose

Mais comme si toute la volonté de ses aïeux bourboniens s'était concentrés en lui, le corps de louis XV oppose une énergie extraordinaire et l'inévitable anéantissement

Ces journées sont terribles pour tous

L'horrible puanteur fait s'évanouir les serviteurs; les filles du Roi rassemblent leurs dernières forces pour continuer à veiller leur père, et la cour attend, de plus en plus impatiente, la fin de l'affreuse tragédie

En bas, depuis plusieurs jours, des carrosses sont tenus prêts, car, pour éviter la contagion, le nouveau roi, sans perdre une minute, devra aller s'établir à Choisy avec toute sa suite dès que l'ancien souverain aura rendu le dernier soupir

Les cavaliers ont déjà sellé leurs chevaux, les malles sont faites, pendant de longues heures laquais et cochers attendent des ordres; tous les regards sont fixés sur le petit cierge allumé à la fenêtre du mourant et qui s'éteindra (signe convenu) au moment suprême

Mais le corps puissant du vieux Bourbon se défend encore tout un jour

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour