Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Feb

26 février 1795

Publié par Louis XVI

On pense à occuper l'enfant

Le municipal Debierne qui montre beaucoup d'intérêt à Monsieur Charles, reste avec lui, dans sa chambre, une grande partie de la journée et autorise Gomin à remettre deux jeux de cartes à l'enfant

Quatre jours plus tard, Gomin reçoit Debierne chez l'économe Liénard; le tabletier lui remet différents jouets pour le petit prisonnier, parmi lesquels se trouvent un baguenaudier et un bilboquet d'ivoire, probablement fabriqués dans l'atelier de ce municipal

Sur une facture de l'économe Liénard, en mars-avril 1795, on constate qu'il y a, de nouveau, des pigeons sur le haut de la Tour ainsi que des plantes

"-1 boiseau de Vesche pour les pigeons du fils Capet

Graines pour semer"

(Espèce de grain rond & noirâtre, dont on nourrit les pigeons. Un boisseau de vesce. Semer de la vesce)

Ce que d'autres factures confirment,

"fourni un abat-jour qui devait être posé à la tourelle des pigeons, lequel est déposé au rez-de-chaussée de la Tour...coupé différentes planches dans plusieurs abat-jour pour donner du jour employé une journée et deux ouvriers...pour une croisée chez le petit Capet..."

Etant donné le mauvais état des finances du Temple, il s'agit d'une dépense, qui prouve qu'on essaie de motiver l'enfant, de l'intéresser aux oiseaux qu'il affectionne tellement

Un peu d'humanité rentre, enfin, dans la prison !

L'économe Liénard, qui contrôle tous les comptes, ne rechigne pas à cette dépense, qui, par ailleurs, n'engendre ni complication ni remontrance des autorités administratives

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour