Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jul

09 juillet 1789: L'Assemblée nationale à Versailles prend le non d"Assemblée nationale constituante"

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #[1789-1793]

L'Assemblée nationale à Versailles prend le non d"Assemblée nationale constituante"

Fichier:Estatesgeneral.jpg 

Les États généraux se réunissent le 5 mai 1789 à Versailles, dans la salle de l'hôtel des Menus Plaisirs

 L’Assemblée présidée par l’archevêque de Vienne, Jean-Georges Lefranc de Pompignan, se déclare « Assemblée nationale constituante »

 

Photo

 

Jean-Georges Lefranc de Pompignan

http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/biographies/photo/jpg/12426.jpg

 

né à Montauban, le 22 février 1715

 

mort à Paris, sur la paroisse de Saint-Sulpice, le 29 décembre 1790

 

prélat et apologiste français.

 

Frère du poète Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, il est nommé évêque du Puy en 1743 puis archevêque de Vienne du 27 septembre 1774, à l’occasion de quoi le roi unit l’abbaye de Saint-Chaffre à son siège, jusqu’en 1789.

 

Député du clergé aux États généraux de 1789, Jean-Georges se joignit au tiers état, fut appelé, le 4 août 1789, par Louis XVI dans son conseil, comme ministre de la Feuille, puis président de l’Assemblée nationale de Versailles du 4 au 19 juillet 1789.

 

Durant son épiscopat, il eut maille à partir avec les Philosophes, notamment Voltaire.

Ainsi publia-t-il un mandement contre l’édition projetée des œuvres de cet écrivain.

En 1747, il avait prononcé l’oraison funèbre de la Dauphine et, en 1768, celle de la reine Marie Leczinska.

Il est nommément cité dans les Enfans de Sodome à l’Assemblée de 1790. 

Château de Caïx

 

Fichier:Logo National Assembly (1789).png

  L'Assemblée constituante de 1789 ou Assemblée nationale constituante est la première assemblée constituante française, instituée par des députés des États généraux lorsqu'ils s'érigèrent d'eux-mêmes en une « Assemblée nationale » le 17 juin 1789, date que l'on retient comme celle de la naissance du système représentatif français.

L’Assemblée comptait près de 1 200 députés et siègea du 9 juillet 1789 au 30 septembre 1791, d’abord à Versailles, puis, après les journées des 5 et 6 octobre 1789, au cours desquels l’Assemblée obtient du roi la signature des premiers articles de la constitution et de la déclaration des droits (les Parisiens ramènent Louis XVI et la famille royale au palais des Tuileries, à Paris), dans le Manège des Tuileries, à Paris.

Parmi les députés réunis quotidiennement, trois grandes tendances, assez mouvantes, finissent par se dessiner : les monarchistes, les constitutionnels (les plus nombreux), et les patriotes radicaux, encore très minoritaires.

Les débats de l'Assemblée sont publiés par Le Moniteur universel. Après l’abolition de la féodalité dans la nuit du 4 au 5 août 1789 et la déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789), l’Assemblée vote, dès la fin de l’année, les grands principes de la Constitution de 1791, qui, sur la base de la souveraineté nationale et de la séparation des pouvoirs, organise la limitation du pouvoir royal et l’exclusion du peuple des décisions politiques.

 


Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour