Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Dec

10 décembre 1792: Le procès de Louis XVI

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/proces-de-louis-XVI/la_mort_02.jpg

L’interrogatoire de « Louis le dernier » par la Convention

Date

10 décembre 1792 - 26 décembre 1792

 

Localisation

Palais des Tuileries

Organisateur

Convention nationale


Participant(s)

Bertrand Barère (président)
Députés (jury)
Louis XVI de France (accusé)
Défenseurs :
 • François Denis Tronchet
 • Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes
 • Guy-Jean-Baptiste Target
 • Raymond de Sèze

Le procès de Louis XVI est la comparution du roi Louis XVI, jugé par les députés de la Convention nationale.

 

Défendu par les avocats Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes, François-Denis Tronchet et Romain de Sèze, il eut à répondre aux accusations de trahison, et de conspiration contre l'Etat, après la découverte de documents compromettants dans « l'armoire de fer » le 20 novembre 1792.

  Fichier:ExaminationLouistheLast.jpg

Le procès dura du 10 décembre au 26 décembre, date du plaidoyer de De Seze.

Le 15 janvier le débat pour décider du sort du roi abouti au vote des députés qui décidèrent à 361 voix sur 721 de la mort de l'ancien souverain déchu après l'abolition de la royauté et l'avénement de la Première République française.

 

Contexte 

Le 10 août 1792, le Palais des Tuileries est pris d'assaut.

Louis XVI, accompagné de sa famille, s'est réfugié dans l'enceinte de l'Assemblée législative, mais celle-ci se retournant contre lui, le suspend de ses fonctions.

Le roi est alors enfermé à la prison du Temple.

La Convention, la nouvelle assemblée constituante, élue pour la première fois au suffrage universel se réunit pour la première fois le 20 septembre 1792.

Elle décide d'abolir la royauté.

Le 22 septembre 1792, l'abolition de la royauté est proclamée.

Les députés se déchirent sur le sort à réserver au roi.

Mais la découverte de « l'armoire de fer » aux Tuileries le 20 novembre 1792 rend le procès inévitable.

Selon les révolutionnaires, les documents trouvés dans ce coffre secret prouvent sans contestation possible la trahison de Louis XVI.

Les historiens Paul et Pierrette Girault de Coursac ont toutefois remis en cause l'authenticité de ces documents. Paul et Pierrette Girault de Coursac, Enquête sur le procès du roi, éditions François-Xavier de Guibert, 1992

 

Le 3 décembre 1792, la Convention nationale décide que Louis XVI sera jugé par elle. François-Denis Tronchet, Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes et Romain Desèze Le proces de Louis XVI, ou Recueil contenant les decréts qui y sont relatifs [archive], 1793, p. III

Le procès commence le 10 décembre.

 

La parole à l'accusation

Le peuple trahi (par la fuite du roi) demandait justice; il commençait à se soulever contre l'oppression (...)

Les citoyens de Paris, les fédérés, s'avancent en confiance vers le château, et c'est du château que l'on tire sur eux; ils souffrent plusieurs décharges meurtrières; ils s'engage un sanglant combat entre les Suisses et les citoyens

Le tyran est enfin vaincu, et son trône renversé (...)

Louis est coupable de tous ces attentats (...)

 

La coalition des puissances, la guerre étrangère, les étincelles de la guerre civile, (...) qu'il a fait naître, entretenus et formentés, sont les moyens dont il s'est servi pour relever son trône ou s'ensevelir sous ses débris

 

(Rapport de la Convention nationale)

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour