Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Aug

14 août 1770: Marie-Antoinette

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Correspondance de Marie-Antoinette

Monsieur le dauphin a décidement une conduite bien surprenante

Sous prétexte qu'il a été malade, il ne dort plus chez moi

Naturellement, tout le monde en jase

Nous sommes l'objet de chuchotements affectés, de plaisanteries équivoques

NE suis-je pas jolie, bien faite?

Je n'ai aucune difformité cachée

Papa-roi ne semble pas s'inquiéter de notre situation matrimoniale

"Cela pourra bien arriver quand on y songera le moins", prétend-il

J'enrage et pourtant j'ai peur

Monsieur le dauphin est imprévisible, à la fois très bon, très sensible, mais tellement maladroit

Il n'a jamais connu de femmes et je crois l'impressionner, malgré tous les bons procédés dont j'use avec lui

 

Je me méfie beaucoup du duc de La Vauguyon, son ancien gouverneur qui garde encore sous sa tutelle les deux frères de mon époux, le comte de Provence et le comte d'Artois

J'ai surpris ce monsieur en train d'écouter à notre porte et mon mari en a eu la preuve

Je sens qu'il est hostile à notre mariage et je crains bien qu'il n'ait tout fait pour dissuader son élève de se rapprocher de moi

Je le déteste et le lui fais bien sentir

Jamais je n'adresse la parole à ce fripon

Dès qu'il se trouve auprès de moi, je lui tourne le dos

Mercy m'a dit qu'il fallait faire preuve de plus de diplomatie

Qu'importe !

Pour une fois je ne suivrai pas ses avis

Entre nous, c'est la guerre

J'ai parlé de lui avec Monsieur le dauphin

Il reconnait bien volontiers que son éducation a été nulle en tous points

Je crois qu'il n'estime pas son ancien gouverneur et qu'il méprise madame Du Barry

Il prétend qu'il faut user de prudence par amour de la paix

Je trouve cette attitude bien timorée

 

Antoine-Paul-Jacques de Quélen de Caussade, Duc de La Vauguyon (1706-1772) est un militaire et courtisan qui se distingue dans les Pays-Bas. Nommé gouverneur du Duc de Bourgogne (frère aîné du futur Louis XVI ) ainsi que de ses frères, il a beaucoup d'influence sur les princes.
On le dit ambitieux et intrigant ; il dirige avec Madame de Marsan , la gouvernante des Enfants de France, le clan des dévots, très hostile à Choiseul.
Marie-Antoinette ne l'apprécie guère : Elle le surprend écoutant aux portes au lendemain de Son mariage.
Il meurt en février 1772.
Son fils fut ministre des Affaires étrangères.

Le Duc de La Vauguyon était totalement contre l'alliance Franco-Autrichienne de 1756, car très hostile envers l'Autriche, le grand ennemi de la France.
Il a été en charge de l'éducation de Louis-Auguste, et selon ses principes et ses craintes envers l'Autriche, il l'a fortement encouragé à ne pas laisser sa future femme le gouverner, soi-disant que cela reviendrait à laisser l'Autriche gouverner, et il lui a même dressé un mauvais tableau d'elle.
D'après certains historiens, ce serait aussi à cause de cette éducation "anti-Autriche" qu'il aurait été froid et distant avec Marie-Antoinette au début de leur vie commune...

Eh oui...les intrigues à Versailles étaient telles que Marie-Antoinette a été mise à mal bien avant son arrivée en France

Une lettre autographe du duc de la Vauguyon

 

J'ai appris que le feu dauphin, le père de mon époux, avait mis plusieurs mois avant de consommer son premier mariage

Et pourtant il aimait sa femme

N'y tenant plus, l'autre soir, chez mes tantes, j'ai dit au prince:

"Vous êtes mon mari, quand sereez-vous mon homme?"

Les princesses étaient ravies de ma témérité

Mon mari a pris assez gaiement l'assaut, mais ne m'a pas répondu

Nous en sommes toujours au même point

A Compiègne, les chasses sont encore plus fréquentes qu'à Versailles

Monsieur le dauphin s'y adonne avec une violence qui me surprend

Je suis en voiture avec mes tantes, mais je préfèrerais faire deds promenades à cheval

Je vais demander au Roi l'autorisation d'apprendre à monter

Le duc de Choiseul, que je rencontre plus souvent ici qu'à Versailles, me parle comme un père

Il m'assure que je pourrais gouverner le Roi, si un jour il venait à renvoyer madame Du Barry

Il faut, dit-il, avoir de l'empressement, de la gaieté, et lui parler sans crainte ni embarras

J'avoue que je ne comprends pas quelle influence une princesse de 15 ans pourrait exercer sur un monarque qui gouverne le plus beau pays d'Europe depuis plus de 40 ans !

J'ai l'impression que mon cher ministre ne tient pas mon époux en haute estime

J'ai beau lui dire que les petits défauts de son extérieur proviennent de l'éducation qu'il a reçue, il reste dubitatif

Au milieu des cabales qui désolent cette cour, je me demande si ma chère maman approuverait ma conduite

Je ne peux faire confiance qu'à Mercy et à l'abbé, que l'impératrice a chargés de veiller sur moi

Mais ce sont des conseillers, des guides, pas des amis

J'aimerais tant avoir des amis de mon âge

Mes tantes se conduisent parfois comme de vieilles petites filles

Un rien les fait rire ou se fâcher

Je me sens alors presque plus âgée qu'elles

A Vienne, je vivais avec mes frères et surtout mes soeurs

Nous nous amusions comme des fous

Nous étions si complices

Caroline et moi, que maman nous avait séparées

Nous arrivions cependant à correspondre secrètement

Elle m'aimait extraordinairement

Maintenant, elle règne à Naples auprès d'un époux encore plus étrange que le mien

Je ne peux oublier la lettre qu'elle a envoyée à la comtesse de Lerchenfeld, peu après son mariage:

"Quand je pense que son sort sera peut-être comme le mien, disait-elle en parlant de moi, je coudrais lui écrire des volumes entiers là-dessus, car j'avoue qu'on souffre un martyre qui est d'autant plus grand que l'on doit toujours paraître contente"

Je reconnais que j'ai plus de chance qu'elle

Entre le royaume de France et celui de Naples, il n'y a pas à balancer

Pauvre Caroline

Nous reverrons-nous un jour ?

Les deux soeurs de mon mari ne la remplaceront jamais

clothilde et Elisabeth ne sont que deux enfants encore sous la tutelle de la comtesse de MArsan

Je m'en méfie

Elle s'entend fort bien avec le duc de La Vauguyon

Quant aux deux frères du dauphin, je ne sais qu'en penser

La nature n'a pas gâté Monsieur de Provence

Il est  très gros, marche en se dandinant et se rengorge volontiers

Il me fait penser à un dindon et ne m'inspire pas le moindre sentiment fraternel

Je préfère le comte d'Artois

Il est beau, élégant

Son regard brille et il a tout l'air d'un joyeux polisson

On le surveille de très près

Qaund je me sens trop seule, je joue avec les enfants d'une femme de chambre, ce qui ne plaît guère à madame de Noailles

J'ai demandé qu'on m'achète un chien Mops

J'ai déjà deux autres chiens qui mettent mon appartement sens dessus dessous

Mercy m'a fait remarquer les inconvénients qu'occasionnerait un troisième animal

Je m'en moque

On ne peut me refuser ce caprice

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour