Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Jan

14 janvier:

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier

Séance du 14 janvier

« Un citoyen soldat annonce que des députations des sections du Finistère, de l'Observatoire et de Bonne-Nouvelle se sont rendues auprès du ministre de la guerre, pour lui demander le transport à Paris de cent trente-deux pièces de canon de tous calibres existant à Saint-Denis, et que Pache a accédé à cette demande. Demain, a dit ce militaire, l'artillerie de Saint-Denis sera à Paris pour contenir les intrigans de tout genre, qui veulent exciter des troubles; après-demain s'il faut encore un siège, les provocateurs y trouveront leur tombeau et le terme de leurs coupables espérances » ( n.CCCXXXVIIII.)

favorable aux Jacobins, et qui n'aurait pas manqué de recueillir des détails odieux s'il s'en était présenté de semblables, diffère entièrement du bulletin donné par le Patriote français.

Voici, par exemple, ce que fait dire le Journal des Débats à Moneslier:

Monestier, président, t Celui qui n'est pas révolutionnaire dans un moment de révolution est un zéro. Il faut que vous ne laissiez pas passer une question tans l'appel uominal. Par cette mesure nous ferons connaître à la République les membres qui ne sont pas a la hauteur de leur mission. La Convention nationale sera un champ de bataille; si vous montrez de la fermeté, vous l'emporterez. Il faudra peut-cire lutter pendant trois heures, mais soyez surs que ce jour-là vos dix-huit francs ne serout pas \olés; vous aurez l'appel nominal ou j'irai à l'Abbaye. Qu importe 1 Louis XVI sera condamné. »

Voici maintenant comment le fait parler l'extrait littéral du Patriote français:

« Monestier dit : Je déclare pour mon compte que je sois en insurrection, et que si j'aperçois un aristocrate, un feuillant, un rolandiste ou un autre gredin de ce genre, je l'assassine à l'instant. (Applaudi. ) »

Notre impartialité nous imposait le devoir de faire ce rapprochement. Il en résulte que le Patriote français faisait entrer la falsification des discours prononcés à la tribune des Jacobins dans ses moyens d'opposition à cette société. Pour peu que l'on réfléchisse 6 la publicité de ce journal, entièrement disproportionnée avec celle des imprimés de ses adversaires, lesquels d'ailleurs n'avaient point alors de journal officiel, on comprendra la colère de ceux-ci contre les Girondins , et leurs sorties violentes contre la calomnie.

( Note des auteurs. )

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour