Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Jul

16 juillet 1789: Rappel de Necker

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #[1789-1793]

 

 

Premiers départs en émigration : le comte d'Artois, frère de Louis XVI, le prince de Condé, affolés par la tournure que prennent les évènements s'exilent.

 

 

Le roi ordonne le renvoi des troupes rassemblées autour de Paris et signe l'ordre de rappel  Necker, qui tente de s’opposer à la confiscation des biens du clergé.

 

A Saint-Germain-en-Laye, massacre du meunier Sauvage.

 

Des émeutes éclatent également à Rennes



L'émigration commence avec les départs du comte d'Artois, le prince de Condé, le duc de Bourbon, le duc d'Enghein, les familles Breteuil, de Broglie et Polignac.



L'Assemblée des électeurs parisiens décide de faire abattre la Bastille et confie cette tâche à l'entrepreneur Palloy.

 

Le troisième ministère de Necker (1789-1790)

Dès le 16 juillet 1789, Louis XVI doit se résoudre à rappeler Necker. Celui-ci prend alors le titre de Premier ministre des finances. Rapidement, il s’oppose à l’Assemblée constituante, en particulier à Mirabeau. Les députés récusent les propositions financières de Necker, fondées sur ses méthodes traditionnelles d’anticipations et d’emprunts, tandis que Necker s’oppose au financement du déficit par l’émission d’assignats. Comme le dit Mirabeau au Roi le 1er septembre 1790 : « le Ministre actuel des finances ne se chargera point de diriger, comme elle doit l’être, la grande opération des assignats-monnaie. Il ne revient pas facilement de ses conceptions et la ressource des assignats-monnaie n’a pas été conçue par lui ; il s’est même déterminé à la combattre. Il n’est rien moins qu’en bonne intelligence avec l’Assemblée nationale. Il ne gouverne plus l’opinion publique. On attendait de lui des miracles et il n’a pu sortir d’une routine contraire aux circonstances ». Dans ces conditions, il ne reste plus à Necker qu’à démissionner, ce qu’il fait le 3 septembre 1790.

Après sa démission, Necker se retire en Suisse au château de Coppet, où il poursuit l’écriture de plusieurs ouvrages. Il meurt le 9 avril 1804 à la suite d'un arrêt cardio-respiratoire en fin de journée.

Précédé parJacques NeckerSuivi par
Louis Gabriel Taboureau des Réaux
Directeur général du Trésor,
contrôleur général des finances de fait
1777-1781
Jean-François Joly de Fleury
Claude Guillaume Lambert
Directeur général des finances,
contrôleur général des finances de fait
1788-1789
-
-
Directeur général des finances,
contrôleur général des finances de fait
1789-1790
Révolution française
Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour