Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Jan

17 janvier 1793: Jean-Baptiste Cléry raconte

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Journal de Cléry

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/47/Hanet_dit_Cl%C3%A9ry_par_Henri-Pierre_Danloux.jpg/180px-Hanet_dit_Cl%C3%A9ry_par_Henri-Pierre_Danloux.jpg

Le jeudi dix-sept janvier, monsieur de Malesherbes entra vers les neuf heures du matin; j'allai au devant de lui.

 

Tout est perdu, me dit-il, le Roi est condamné."

 

Le Roi qui le vit arriver, se leva pour le recevoir. 

 

Ce Ministre se précipita à ses pieds: il étoit étouffé par ses sanglots, et fut plusieurs momens sans pouvoir parler.

 

Le Roi le releva et le serra contre son sein avec affection.

 

Monsieur de Malesherbes lui apprit le décret de condamnation à la mort; le Roi ne fit aucun mouvement qui annonçât de la surprise ou de l'émotion: il ne parut affecté que de la douleur de ce respectable vieillard, et chercha même à le consoler.

 

Monsieur de Malesherbes rendit compte à Sa Majesté du résultat de l'appel nominal.

 

Dénonciateurs, parens, ennemis personnels, laïcs, ecclésiastiques, députés absens, tous avoient opiné, et malgré celte violation de toutes les formes, ceux qui avoient prononcé la mort, les uns comme mesure politique, les autres prétendant que le Roi étoit coupable, n'avoient obtenu qu'une majorité de cinq voix; plusieurs Députés n'avoient voté la mort qu'avec sursis.

 

On avoit ordonné un second appel nominal sur cette question; et il étoit à présumer que les voix de ceux qui vouloient retarder l'exécution du régicide, joints , aux suffrages qui n'étoient pas pour la peine capitale, formeroient la majorité.

 

Mais aux portes de l'Assemblée, dea assassins dévoués au duc d'Orléans et à la députation de Paris, effrayoient de leurs cris, menaçoient de leurs poignards quiconque refuseroit d'être leur complice; et soit stupeur, soit indifférence, la capitale ou n'osa, ou ne voulut rien entreprendre, pour sauver son Roi.

 

Monsieur de Malesherbes se disposoit à sortir; le Roi obtint de l'entretenir en particulier; il le conduisit dans son cabinet, enferma la porte, et resta environ une heure seul avec lui.

 

Sa Majesté le reconduisit jusqu'à la porte d'entrée, lui recommanda encore de venir de bonne heure le soir, et de ne point l'abandonner dans ses derniers momens.

 

""La douleur de ce bon vieillard m'a  vivement ému ", me dit le Roi, en rentrant dans sa chambre où je l'attendois.

 

Depuis l'entrée de monsieur de Malesherbes, un tremblement universel s'étoit emparé de moi; je préparai cependant tout ce qui étoit nécessaire pour que le Roi pût se raser.

 

Il se mit le savon lui-même; debout et en face, je tenois son bassin.

 

Forcé de concentrer ma douleur, je n'avois pas encore osé jeter les yeux sur mon malheureux maître: je le fixai par hasard, et mes larmes coulèrent malgré moi.

 

Je ne sais si l'état où je me trouvois rappela au Roi sa position, mais une pâleur subite parut sur son visage ; son nez et ses oreilles blanchirent tout-àcoup.

 

A cette vue mes genoux se dérobèrent sous moi; le Roi qui s'aperçut de ma défaillance, me prit les deux mains, les serra avec force, et me dit à demi-voix: Allons-y   plus de courage."

 

Il étoit observé, un langage muet lui peignit toute mon affliction:

il y parut sensible; son visage se ranima, il se rasa avec tranquillité; ensuite je l'habillai.

 

Sa Majesté resta dans sa chambre jusqu'à l'heure de son dîner, occupé à lire ou à se promener.

 

 

Dans la soirée, je le vis aller du côté du cabinet, et je l'y suivis, sous prétexte qu'il pouvoit avoir besoin de mon service.

 

Vous avez, me dit le Roi, entendu  le récit de mon jugement?"

 

— " Ah! Sire, lui dis-je, espérez un sursis: monsieur de Malesherbes ne croit pas qu'on le refuse."

 

— "Je ne cherche aucun espoir, me répondit le Roi, mais je suis bien affligé de ce que monsieur à'Orléans mon parent, a voté ma mort; lisez cette liste."

 

Il me remit alors la liste de l'appel nominal qu'il tenoit à la main.

 

Le public, lui dis-je, murmure hautement: Dumourier est à Paris; on dit  qu'il est porteur du voeu de son armée  contre le procès que l'on a fait à votre Majesté.

 

Le peuple est révolté de l'infâme  conduite de monsieur & Orléans.

 

Le bruit se répand aussi que les Ministres des Puissances étrangères vont se réunir pour aller à l'Assemblée. Enfin l'on assure que les Conventionnels craignent une émeute populaire.

 

— "Je serois bien fâché qu'elle eût lieu, répondit le Roi, il y auroit de  nouvelles victimes"

 

"Je ne crains pas la mort, ajouta ce Prince, mais je ne puis envisager, sans frémir, le sort cruel que je vais laisser après moi à ma famille, à la  Reine, à nos malheureux enfans !"

 

"Et ces fidelles serviteurs qui ne m'ont point abandonné, ces vieillards qui n'avoient d'autres moyens pour subsister que les modiques  pensions que je leur faisois, qui va les secourir? je vois le peuple livré à l'anarchie  devenir la victime de toutes les factions, les  crimes se succéder, de longues dissentions déchirer la France,"

 

Puis après un moment de silence:

 

"Oh! mon Dieu! étoit-ce là le prix que je devois recevoir de tous ines sacrifices? n'avois-je pas tout tenté pour assurer le bonheur des François? "

 

En prononçant ces paroles, il me serroit les mains; pénétré d'un saint respect, j'arrosai les siennes de mes larmes : il me fallut le quitter en cet état.

 

Le Roi attendit vainement monsieur de Malesherbes.

 

Le soir il me demanda s'il s'étoit présenté: j'avois fait la même question aux Commissaires, tous m'avoient répondu que non.

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour