Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Feb

19 février 1733: Marie-Louise de France

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier, #Décès, #Février, #1733


Décès de Marie-Louise de France (Madame Troisième) à Versailles
 


Marie-Louise de France . Pierre Gobert (attribué à) (1732)
Versailles, Musée national du Château et des Trianons

Marie-Louise de France dite Madame Troisième

née le 28 juillet 1728 à Versailles

morte le 19 février 1733

troisième fille du roi Louis XV et de Marie Leszczyńska.

Sa naissance, survenue alors que tout le monde attendait un Dauphin, marqua une grande déception à la cour.

« La consternation est ici générale » écrit un contemporain.

Titrée Madame Troisième à sa naissance, elle fut élevée à Versailles.

Elle n’est guère connue que par sa mort prématurée.

Pendant l’hiver 1733, elle avait contracté un rhume bénin.

Madame Troisième était confiée à un médecin gascon, Bouillac, aventurier et ignorant.

La fièvre s’intensifiant, il ordonna de saigner la petite princesse à quatre reprises, lui prélevant parfois jusqu’à trois palettes de sang.

Elle subit également des vomitifs. Bouillac, devant l’état empirant de Madame Troisième, déclara forfait.

Hâtivement baptisée à la mi-février, elle reçut les prénoms de ses parents, Marie-Louise. Elle mourut le 19 février 1733.

Il reste d'elle un portrait de Gobert, ainsi qu'une allégorie de Natoire, où elle apparaît aux côtés de sa sœur cadette, Madame Adélaïde.



"5. N... née à Versailles le 28 Juillet 1728 , non encore nommée en 1729 , morte à Versailles le 19 Février 1733, âgée de 4 ans, six mois & 21 jours. Les cérémonies du batême (sic) lui furent suppléées la veille de fa mort, & elle fut nommée Marie-Louise , par le Duc & la Duchesse de Tallart"

Dictionnaire de la noblesse.Volume 6. page 655
Par François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois


Une bien courte vie qui fut accueillie par la "consternation générale" de la Cour déçue de la naissance d'une nouvelle fille.


Madame troisième vécut et fut élevée à Versailles.

Un rhume contracté pendant l'hiver de 1732-1733 s'aggrava de poussées de fièvre que le docteur Bouillac, médecin des enfants de France, appelé à son chevet, combattit à force de saignées ... puis de vomitifs, avant de déclarer forfait!

Madame Troisième fut prise d'un gros rhume et d'une très forte température.
Les médecins, dont Bouillac médecin gascon, "aventurier et ignorant" , saigna l'enfant 3 fois, en lui tirant 3 palettes de sang ( soit grosso modo, luen grande partie du contenu de sang de son corps ... ), lui administra de l'émétique et du kermés pour faire baisser la fièvre avant de lui appliquer des ventouses ...

Avec un tel traitement , l'enfant était perdue et mourut dans la nuit peu avant 4 h du matin

On l’exposa sur son lit durant la journée du 19 février, le 20 son corps fut autopsié et mis dans un cercueil exposé en chapelle ardente jusqu’au jour de l’inhumation, prévu le 23 février suivant.

Par son rang de Fille de France, on fit des funérailles impressionnantes en pleine nuit comme il était d'usage à Versailles , pour une enfant de 5 ans,

Le deuil fut mené par la princesse de Conti , nommée par le roi qui dirigera, dans un cortège important , le corps et le cœur de la petite défunte à la nécropole de St Denis et au couvent du Val de Grâces, caveau où reposaient les urnes des cœurs embaumés des membres de la famille royale

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour