Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Jul

1er août 1783: La première couronne de Napoléon

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier

La première couronne de Napoléon

Présentation de nos "témoins"

 

CHARTRES

 Le 1er août 1783, naissance de Louis Etienne Pétion, fils de Jérôme Pétion (27 ans ½), qui passe pour être le meilleur avocat de Chartres et dont nous reparlerons beaucoup.

 

ROUEN

 L’Académie des Sciences de la ville décerne un prix au Dr Jean-Paul Marat, pour son « Mémoire sur l’électricité médicale »

 

Le 25 août 1783, le duc d’Orléans et sa femme (Mme de Montesson) président à la distribution des prix.

 Le prix de mathématique est délivré au jeune corse Bonaparte (13 ans).

Mme de Montesson lui remet une couronne symbolique.

Bien des années plus tard, l’enfant devenu premier consul et apprenant que cette dame vivait encore la priera de se rendre aux Tuileries.

L’ayant aperçu, il s’avancera courtoisement au devant d’elle, l’engageant à lui demander ce qui pourrait lui plaire.

 Et quant la vieille femme déclarera n’avoir aucun droit à ce que Bonaparte voudrait offrir, il répondra :

« Ne savez-vous donc pas, madame, que j’ai reçu de vous ma première couronne ? »

Il lui fera aussitôt restituer les 60 000 livres de rente que le duc d’Orléans lui avait léguées.

Vielle carte postale représentant la statue du jeune Bonaparte à Brienne.

 IL a alors 15 ans et s’apprête à quitter l’école militaire

La présence du duc d’Orléans à Brienne peut surprendre.

Il est « prince du sang » et donc témoin de cette période troublée.

Ces « princes du sang » sont les membres de la famille royale.

 On y distingue deux catégories :
- les « fils de France » (fils et petits fils de roi) : le comte de Provence (« Monsieur ») le comte d’Artois et madame Elisabeth tous trois petits fils de Louis XV et frères et soeur de Louis XVI
- les cousins du roi : duc d’Orléans (premier prince du sang), le prince de Condé, le duc de Bourbon, le prince de Conti et le duc de Penthièvre, dont la fille a épousé le duc de Chartres, fils du duc d’Orléans.

La majorité d’entre eux n’occupent aucune fonction politique mais n’en jouissent pas moins des richesses de la nation.

Il est historiquement plus valorisant de nous intéresser à la vie de personnages qui prennent une part plus active, bien que souvent modeste, à l’évolution de la France.

Tout au long de ces chroniques, que nous allons rendre hebdomadaires à partir de septembre, nous suivrons de manière privilégiée un groupe de 40 « témoins », qui ont (à l’image du duc d’Orléans) accompagné l’histoire, et parfois contribué fortement à l’écrire.

Nos 40 témoins

PLUS DE 60 ANS (né le) :

1. Malesherbes (6 décembre 1721) 50 à 60 ANS (nés le) :

2. Gobel (1er septembre 1727)  

3. Breteuil (7 mars 1730)

40 à 50 ANS (nés le) :

4. Roland* (18 février 1734)  

5. Clavière (27 janvier 1735)

6. Bailly (15 septembre 1736)

 7. Simon (21 octobre 1736)        

8. Dumouriez (26 janvier 1739)

 9. Marat (21 mai 1743)

30 à 40 ANS (nés le) :

10. Condorcet (17 septembre 1743)

11. La Rochefoucauld (12 octobre 1744)

12. Montmorin (13 octobre 1745)

13. Duval d’Eprémesnil (5 décembre 1745)

14. Fouquier (12 juin 1746)

15. duc d’Orléans** (13 avril 1747)

16. Mirabeau (9 mars 1749)

17. Collot d’Herbois (19 juin 1749)

18. Mme de Lamballe (8 septembre 1749)

 19. La Rouerie (13 avril 1750)

 20. Lally-Tollendal (5 mars 1751)

21. Roux (21 août 1752)

20 à 30 ANS (nés le) :

22. Vergniaud (31 octobre 1753)

23. Brissot (14 janvier 1754)

 24. Fersen (4 septembre 1755)

25. Couthon (22 décembre 1755)        

26. Pétion (3 janvier 1756)

27. Carrier (16 mars 1756)

28. Billaud-Varenne (23 avril 1756)

 29. Chabot (23 octobre 1756)

30. La Fayette (6 septembre 1757)

31. Clermont-Tonnerre (8 novembre 1757)

32. Hébert (15 novembre 1757)

33. Robespierre (6 mai 1758)

 34. Danton (26 octobre 1759)

 35. Desmoulins (2 mars 1760)

36. Barnave (21 septembre 1761)

37. Chaumette (24 mai 1763)

MOINS DE 20 ANS (nés le) :

38. Saint-Just (25 août 1767)

 39. Bonaparte (15 août 1769)

 40. La Rochejaquelein (30 août 1772)

* en ce qui concerne Roland, on associera aussi bien le mari que la femme comme « couple témoin »

 La femme, née Manon Phlipon a 20 ans de moins que le mari. ** à cette époque, il n’est encore que le duc de Chartres.

Il deviendra duc d’Orléans, à la mort de son père, celui-là même que nous surprenons en août 83 à l’école de Brienne.

Ces 40 témoins se répartissent ainsi :

- 8 avocats : Vergniaud (82), Couthon (83), Pétion, Billaud-Varenne (85), Robespierre (82), Danton (87), Desmoulins (85), Barnave (84)*

- 4 hommes d’ancien régime : Malesherbes, Breteuil, Montmorin, Fersen

- 4 hommes d’église : Gobel, La Rochefoucauld, Roux, Chabot

- 4 nobles Libéraux : duc d’Orléans, Mirabeau, Lally-Tollendal, Clermont- Tonnerre

- 3 scientifiques : Bailly, Marat, Condorcet

- 3 militaires : Dumouriez, La Rouerie, La Fayette

- 3 parlementaires et hommes de lois : Duval d’Eprémesnil, Fouquier, Carrier

- 1 industriel : Roland

- 1 financier : Clavière

- 1 artisan : Simon

- 1 homme de théâtre : Collot d’Herbois

- 1 dame de la suite de la reine : la princesse de Lamballe

- 1 journaliste : Brissot

- 1 SDF** : Hébert

de même de 4 jeunes encore en devenirs : Chaumette, Saint-Just, Bonaparte et La Rochejaquelein.

* entre parenthèses, la date de leur installation, comme avocat ** cet anachronisme correspond à peu près à la situation d’Hébert, celui de nos témoins dont la situation est la plus précaire.

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour