Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jan

20 janvier 1793: Louis XVI écrit à la Convention pour demander un délai de trois jours

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier

Suite à la communication qu’on lui fait de sa prochaine exécution, fixée pour le matin du 21 janvier, Louis XVI écrit à la Convention pour demander un délai de trois jours afin de se préparer à la mort et la permission de communiquer librement avec sa famille.
 
Le délai lui est refusé car on craigne à un coup de main des royalistes pour le sauver à la dernière heure, mais il pour faire ses adieux à sa famille et se confesser à un prêtre insermenté, l'abbé Henry Essex Edgeworth de Firmont.
 
Voici le texte de la lettre :
« 20 janvier 1793

Je demande un délai de trois jours pour pouvoir me préparer à paraître devant la présence de Dieu. Je demande pour cela de pouvoir voir librement la personne que j'indiquerai aux Commissaires de la Commune, et que cette personne soit à l'abri de toutte inquiétude et de toutte crainte pour cet acte de charité qu'elle remplira auprès de moi. Je demande d'estre délivré de la surveillance perpétuelle que le Conseil Général a établi depuis quelques jours.

Je demande dans cet intervalle à pouvoir voir ma famille quand je le demanderai et sans témoins. Je désirerais bien que la Convention Nationale s'occupât tout de suite du sort de ma famille, et qu'elle lui permit de se retirer librement et convenablement où elle le jugerait à propos.

Je recommande à la bienfaisance de la Nation touttes les personnes qui m'étaient attachées, il y en a beaucoup qui avoient mis toutes leur fortune dans leurs charges, et qui n'aiant plus d'appointements doivent estre dans le besoin, et mesme de celles qui ne vivoient que de leurs appointements. Dans les pensionnaires il y a beaucoup de vieillards, de femmes et d'enfants qui n'avoient que cela pour vivre.

À la Tour du Temple ce janvier 1793.

Louis. »

 

Le 20 au matin, la Convention ouvre le débat sur la question du sursis demandé par certains députés lors du troisième scrutin

Le vote est négatif

Le sursis est rejeté

 

Le même jour

A deux heures de l'après-midi, Garat, ministre de la Justice, vient au Temple et notifie au Roi son jugement de mort exécutoire dans les 24 h

Louis XVI écoute impassible  et présente ensuite au  ministre quatre requêtes

il demande trois jours de delai pour sepréparer à la mort

Il demande un confesseur

il demande à être délivré de la "surveillance perpétuelle" qui lui est infligée depuis peu, de nuit comme de jour

il prie enfin que lui soit permis de voir sa famille pendant ces trois jours de délai "librement et sans témoins"

 

A six heures

Garat est de retour avec la réponse de la Convention

Le délai est refusé et il n'est pas répondu sur la surveillance

Le confesseur est accordé ainsi que l'entrevue avec la famille "librement et sans témoins"

Enfin, que le Roi ne s'inquiète pas des siens "la Nation toujours grande et généreuse" s'occupera "du sort de sa famille"

Louis XVI reçoit ctte réponse avec son calme ordinaire

L'abbé Edgeworth de Firmont, le confesseur demandé, arrive à ce moment précis dans l'appartement du Roi; il le trouve entouré des officiels et le décrit ainsi:

"Il était au milieu d'eux, calme, gracieux, tranquille même"

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour