Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Feb

23 février 1745: Mariage de Louis, dauphin de France, avec Marie-Thérèse, Infante d'Espagne

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier

Le Mercredi 23 février 1745


Mariage de Louis, dauphin de France,
avec Marie-Thérèse , Infante d'Espagne

 

Le Mercredi 23 février 1745
Mariage de Louis, dauphin de France,
avec Marie-Thérèse, Infante d'Espagne




Portrait de la dauphine Marie Thérése dans sa robe de mariée
Peint par Tocqué - Collection privée

Cette première journée, après l’arrivée et la présentation de l’infante à la famille royale qui se déroula au château de Sceaux, prêté par la duchesse du Maine la veille, est consacrée à la célébration du mariage proprement dit.

Plusieurs journées de festivités seront prévues, détaillées ci-dessous pour chaque jour. Commençons aujourd’hui par la première : La cérémonie religieuse dans la chapelle du château de Versailles

Ce sera une des plus belles cérémonies religieuses du règne de Louis XV, tant par l’affluence prodigieuse d’invités, de curieux et de peuple, la beauté des décorations des appartements et du sanctuaire, des habits, des parures et la diversité des divertissements proposés en pareille occasion. Certaines fêtes, dont un fameux bal, resteront dans les annales comme nous le verrons.

La Dauphine arriva de Sceaux à Versailles vers les 10h.

Le roi et la reine vint la voir à sa toilette qui dura plus d’une heure. Le Grand habit de la mariée et la grande parure qu’elle porta le jour de la noce, sont connus. Le duc de Luynes ( voir lus bas ) a décrit la somptueuse parure de diamants - d'une valeur totale de 641 197 livres - dont on dispose aussi d'un inventaire dans le registre des " Présents du Roy" conservé aux archives du ministère des Affaires Etrangères.

Le couple se rendit chez la reine, où attendaient les princesses. De là, Le cortège nuptial partit de l’appartement de la reine pour se rendre à la chapelle royale dans cet ordre : le grand maitre des cérémonies en tète, le couple de mariée, la reine puis Mesdames de France, 6 princesses du sang dont la dernière était la duchesse de Penthièvre, les dames du palais de la reine.
On prit en passant le cortège du roi à hauteur des portes l’œil de Bœuf qui comprenait le roi, son service et tous les princes.

Le coup d’œil était magnifique avec tous les justaucorps et habits brodés de pierreries et de diamants, aussi bien pour la procession que les curieux, massés sur le passage : les dames de la cour et les femmes de Paris en grande toilette, couvertes de diamants avaient été placées dans les tribunes sur le passage du cortège. L’affluence était considérable et la foule immense dans tout le château.

La célébration du mariage à la chapelle dura de 12 h à 2 h dont Cochin a gravé le moment de la bénédiction des anneaux.


Après le retour du cortège chez le roi et la reine, le couple se rendit dans son nouvel appartement de l’aile du midi préparé à son intention , où se déroula pendant un long moment les serments des hauts dignitaires de la nouvelle maison de la dauphine : Dame d’honneur, dame d’atours, dames pour accompagner, chevalier d’honneur, premier écuyer, secrétaire des commandements et intendant de la maison prêtèrent serment entre les mains de la princesse.

La distribution des cadeaux, dont un certain nombre de médailles frappés pour l’occasion, furent faites ensuite à la nouvelle Maison.

Un diner fut servit chez Mesdames par la Bouche de la Dauphine , qui officia pour la première fois, mais comme la dame d’honneur était terrassée de fatigue par les cérémonies, on le servit dans l’antichambre pour en faire un grand couvert ordinaire, au lieu du Grand cabinet comme initialement prévu où il aurait fallut qu’elle présenta les assiettes selon l’étiquette.

A 6h, devait commençait le ballet, « la princesse de Navarre » Comédie héroïque en trois actes, avec un prologue et des divertissements, composée par JP Rameau , dans le manège de la Grande Ecurie transformé en théâtre, par les Comédiens de la troupe du Roi et l'Académie royale de musique.

Mais l’affluence était telle, que les carrosses de la famille royale ne pourront accéder au manège à l'horaire prévu, à travers les cours et la place d'armes qu’après une heure d’attente et de patience.








Cochin a gravé la salle , décorée par les Menus Plaisirs sous la direction des frères Slodtz, avec les spectateurs : la famille royale au premier rang . Ce ballet « moyennement gouté dit on " prit fin à 10 h du soir.


La 1e journée du mariage se termina par un Grand couvert magnifiquement illuminé dans l’antichambre de la reine, jusqu’à minuit suivi de la traditionnelle bénédiction du lit nuptial dans l’appartement de l’aile du midi.

On pourra lire la relation complète de cette première journée, en lisant le passage des mémoires du Duc de Luynes
Relation des cérémonies : (mariage et ballet )
Tome 6 p. 313 à 321
Journée suivante : 24 février à paraitre demain

Article de la revue RHV numérisé par le CRCV
Le mariage du Dauphin, fils de Louis XV, avec l'infante Marie-Thérèse - Léonardon, H. - Revue de l'histoire de Versailles et de Seine-et-Oise - 1900


Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour