Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jan

20 janvier 1793: 18H: Le ministre de la Justice Garat vient signifier au roi le décret qui le condamne à mort.

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #Calendrier

 

Dernières heures

Le départ du Temple 

Fils de Saint-Louis

Le roi, ne voyant pas revenir ses conseils, s'en étonne.

Mais sa résignation ne se dément pas.

Un seul instant, quand Malesherbes l'a quitté, son valet de chambre Cléry l'aperçoit qui frissonne, le nez et les oreilles soudain blanchis.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/47/Hanet_dit_Cl%C3%A9ry_par_Henri-Pierre_Danloux.jpg/180px-Hanet_dit_Cl%C3%A9ry_par_Henri-Pierre_Danloux.jpg
Jean-Baptiste Cléry
Valet de chambre du duc de Normandie

 valet de Louis XVI au Temple (1792-1793)
 auteur du "Journal de ce qui s'est passé à la Tour du Temple pendant la captivité de Louis XVI"

Cléry alors manque de s'évanouir.

Louis lui saisit les mains, le redresse et et lui rend courage.

Sur les ordres de la Commune, un officier municipal vient pratiquer un minutieux inventaire des meubles.

Il oblige le roi à ouvrir un secrétaire où se trouvaient trois rouleaux d'or prêtés par Malesherbes.

L'officier les saisit; on ne les reverra jamais.

0385.jpg (22107 octets)

Les adieux de Louis XVI à sa famille - gravure du temps

Le 20 janvier, le ministre de la Justice Garat vient signifier au roi le décret qui le condamne à mort.

Le secrétaire du Conseil exécutif Grouvelle, chevrotant, lit la sentence.

Louis l'écoute sans un mot.

Il remet à Garat une lettre demandant un délai de trois jours pour se préparer à la mort, l'autorisation de revoir sa famille et d'appeler auprès de lui un prêtre de son choix.

Pour ce ministère, il désigne l'abbé Edgeworth de Firmont.

La Convention rejette le délai, mais accorde les autres demandes. Le décret proposé par Cambacérès porte que la «nation française, aussi grande dans sa bienfaisance que rigoureuse dans sa justice, prendra soin de la famille du condamné et lui fera un sort convenable»

Ce « sort convenable », on le connaît...

Garat fait prévenir l'abbé Edgeworth et le ramène lui-même au Temple dans sa voiture.

Le prêtre veut échanger son habit bourgeois contre un costume ecclésiastique.

- C'est inutile, dit Garat, d'ailleurs le temps nous presse.

A six heures, le confesseur entre chez le roi.

Tous les assistants écartés, ils restent seuls.

Louis cause un moment avec l'abbé, lui lit son testament.

Puis il le prie de passer dans le cabinet voisin pour lui permettre de recevoir sa famille.

0386.jpg (26660 octets)

Cléry

miniature anonyme - Musée Carnavalet

La porte s'ouvre, la reine entre, tenant son fils par la main

Derrière viennent Mme Elisabeth et Madame Royale.

Tous pleurent.

Ils ne savent rien de précis encore, mais craignent le pire.

Le roi s'assied, entouré par sa femme et sa soeur.

Sa fille est en face de lui et il tient l'enfant entre ses genoux.

Avec de tendres ménagements, à voix basse, il les avertit.

Par la porte vitrée, Cléry les voit s'étreindre en sanglotant.

Tenant ses mains dans les siennes, Louis fait jurer à son fils de ne jamais songer à venger sa mort.

Il le bénit et bénit sa fille.

Par instants, il garde le silence et mêle ses larmes aux leurs.

Cette scène poignante se prolonge plus d'une heure et demie...

A la fin, quel que soit son courage, il n'en put plus.

Il se lève et conduit sa famille vers la porte.

Comme elle veut s'attarder encore, s'attache à lui, gémit

- Je vous assure, dit-il, que je vous verrai demain matin à huit heures.

- Vous nous le promettez? supplient-ils ensemble.

- Oui, je vous le promets.

- Pourquoi pas à sept heures ? dit la reine.

Eh bien oui, à sept heures... Adieu.

0387.jpg (38012 octets)

Lettre de Louis XVI demandant un délai de trois jours pour se préparer à la mort - Archives Nationales

Malgré lui, cet adieu rend un son tel que les malheureux ne peuvent étouffer leurs cris.

Madame Royale tombe évanouie aux pieds de son père.

Cléry et Mme Elisabeth la relèvent.

Le roi les embrasse tous encore, et doucement les pousse hors de sa chambre.

- Adieu, adieu, répète-t-il, avec un geste navrant  de la main.

Il rejoint l'abbé Edgeworth dans le petit cabinet pratiqué dans la tourelle.

«Hélas, murmure-t-il, faut que j 'aime et sois tendrement aimé! »

Sa fermeté revenue, il s'entretient avec le prêtre.

Jusqu'à minuit et demie, le roi demeure avec son confesseur.

Puis il se couche.

Cléry veut lui rouler les cheveux comme d'habitude.

- Ce n'est pas la peine, dit Louis XVI.

Quand le valet de chambre ferme les rideaux, il ajoute  

« Cléry, vous m'éveillerez demain à cinq heures »

Et il s'endort, d'un profond sommeil.

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour