Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Jun

20 juin 1791: Le testament politique de Louis XVI

Publié par Louis XVI  - Catégories :  #[1789-1793]

Louis XVI retrouvé

La dernière page du manuscrit, qui en compte seize en tout, racheté par un collectionneur français. Louis XVI termine son message par ces mots : « Français, et vous surtout Parisiens, vous habitants d'une ville que les ancêtres de Sa Majesté se plaisaient à appeler la bonne ville de Paris, méfiez-vous des suggestions et des mensonges de vos faux amis, revenez à votre Roi, il sera toujours votre père, votre meilleur ami. Quel plaisir n'aura-t-il pas d'oublier toutes ses injures personnelles, et de se revoir au milieu de vous lorsqu'une Constitution qu'il aura acceptée librement fera que notre sainte religion sera respectée, que le gouvernement sera établi sur un pied stable et utile par son action, que les biens et l'état de chacun ne seront plus troublés, que les lois ne seront plus enfreintes impunément, et qu'enfin la liberté sera posée sur des bases fermes et inébranlables. A Paris, le 20 juin 1791, Louis.» (DR)
La dernière page du manuscrit, qui en compte seize en tout, racheté par un collectionneur français.
 
 
 
Louis XVI termine son message par ces mots :
« Français, et vous surtout Parisiens, vous habitants d'une ville que les ancêtres de Sa Majesté se plaisaient à appeler la bonne ville de Paris, méfiez-vous des suggestions et des mensonges de vos faux amis, revenez à votre Roi, il sera toujours votre père, votre meilleur ami. Quel plaisir n'aura-t-il pas d'oublier toutes ses injures personnelles, et de se revoir au milieu de vous lorsqu'une Constitution qu'il aura acceptée librement fera que notre sainte religion sera respectée, que le gouvernement sera établi sur un pied stable et utile par son action, que les biens et l'état de chacun ne seront plus troublés, que les lois ne seront plus enfreintes impunément, et qu'enfin la liberté sera posée sur des bases fermes et inébranlables"
A Paris, le 20 juin 1791
 
signature
(DR)

Avant de fuir en juin 1791, le roi de France avait rédigé un texte pour se justifier.

Le manuscrit, qui avait disparu, a été découvert aux États-Unis


Voilà un document qui par les aléas de l'Histoire dormit près de deux siècles aux Etats-Unis avant de revenir sur le sol français. Et la lecture de ce manuscrit éclaire d'un jour nouveau un moment fort de notre histoire nationale et réhabilite quelque peu un personnage très décrié, Louis XVI.
Il s'agit là de la fameuse « Déclaration aux français » que le Roi rédigea juste avant sa fuite de juin 1791, qui devait sauver la monarchie mais s'arrêta piteusement à Varennes.
Véritable testament politique de Louis XVI, et dernier texte qu'il signa de sa main en tant que monarque, ce manuscrit de 16 pages in quarto comporte rajouts et ratures et est signé deux fois de la main du Roi, avant et après le post-scriptum.
Avant de fuir, Louis XVI fit déposer le document sur le bureau du Président de l'Assemblée nationale constituante, Alexandre de Beauharnais, qui apposa son paraphe au bas de chaque page.
Au fil de ces lignes écrites au Palais des Tuileries où la famille royale vit sous bonne garde depuis octobre 1789, Louis XVI dresse un bilan lucide des deux premières années de la Révolution et fait part de son scepticisme face à l'Assemblée qui n'a pas su ramener l'ordre et la paix. Il apparait très au fait des affaires politiques, relate les événements et laisse entrevoir la Terreur en évoquant la rivalité des forces en présence à l'Assemblée.
La préparation de cette évasion s'étala sur plusieurs mois et l'on sait que le Roi rédigea ce texte minutieusement, avec les conseils de son frère le Comte d'Artois, futur Louis XVIII.
Finalement, à la lecture de ce document historique apparait l'image d'un roi maîtrisant parfaitement le sujet politique, très attaché à son pays et à son peuple, un personnage très éloigné du Louis XVI débonnaire passionné de serrurerie que l'on a encore souvent tendance à nous imposer. Louis XVI était très lucide sur ce qu'il était devenu et la raison de sa fuite tient dans ses mots. Mais le voyage s'arrêta à Varennes...

Commenter cet article

Archives

À propos

Louis XVI au jour le jour